Sélectionner une page

Vous l’avez sans doute entendu dans les médias, le prix du baril de pétrole brut s’est retrouvé avec un prix négatif, pendant le confinement au mois d’avril. Un article de Bloomberg rapporte comment cela a coûté des millions de dollars à un courtier en raison d’un bug informatique.

Ainsi, le 20 avril dernier, Syed Shah, un day trader qui vend habituellement des actions et des devises via son compte Interactive Brokers. العاب الاحصنه Il a pensé faire une bonne affaire, en achetant d’abord pour 2400 dollars de brut à 3,30 dollars le baril, puis à 50 cents. Puis vint ce qui ressemblait à l’affaire de toute une vie : acheter 212 contrats à terme sur West Texas Intermediate pour un cents cle baril.

Malheureusement à ce moment, le prix du baril était déjà négatif alors que notre day trader le payait un cents. Syed Shah n’en savait rien car le logiciel de Interactive Brokers n’était pas capable d’afficher un prix négatif, cas à priori considéré comme impossible par les développeurs. spin palace casino

Ce jour là, le prix du baril est descendu à -37.63 dollars le baril, et minuit, Shah a reçu la nouvelle dévastatrice: il devait 9 millions de dollars à Interactive Brokers . Il avait commencé la journée avec 77 000 dollars sur son compte.

Toujours selon Bloomberg, le problème informatique va au delà de ce seul problème d’affichage : Le problème, et l’une des principales raisons pour lesquelles Shah a perdu une quantité incroyable en quelques heures, est que les chiffres négatifs ont également fait exploser le modèle qu’Interactive Brokers a utilisé pour calculer la quantité de marge – autrement dit la garantie – dont les clients avaient besoin pour sécuriser leur comptes.

Thomas Peterffy, le président et fondateur d’Interactive Brokers, a indiqué son intention d’indemniser ses clients, victime de ce bug. C’est une erreur de 113 millions de dollars de notre part, a-t-il déclaré. بطاقة كاش يو

EnglishFrench

Pin It on Pinterest